Marie Madeleine et la Résurrection

Publié le par Eloah

e284_1.JPG

 

Dans l'Evangile de Jean, Marie-Madeleine vient au tombeau pour pleurer.
Ses larmes montrent la souffrance d'être séparée du corps de celui qu'elle aime.
Il fait encore sombre.

C'est l'heure de la tristesse et des ténèbres dans l'âme de Marie-Madeleine.

Elle ne retrouve plus celui qu'elle aime.

Aveuglée par sa douleur et son amour, elle ne le voit pas, ne reconnait pas sa voix. Ses yeux ne sont pas encore prêts à s'ouvrir à la lumière du Ressuscité.

Mais on pressent déjà que la lumière va jaillir, la pierre a été enlevée ;

dans la nuit de la mort, un nouveau commencement se fait jour.
Marie-Madeleine ne reconnait Jésus ressuscité qu'à l'appel de son nom, avec les yeux de la foi : Jésus ressuscité est à la fois le Tout-Autre et toujours le même.

Les brebis écoutent la voix du Bon Pasteur.

Il les appelle chacune par leur nom.
Marie-Madeleine croit à la résurrection.

Elle trouve vivant celui qu'elle cherchait mort.

Après avoir prononcé son nom "Rabbouni", elle se fait disciple du Christ
ressuscité, comme elle l'avait été de Jésus de Nazareth.

Comme l'épouse du Cantique des Cantiques, elle vient de retrouver son Seigneur, celui que son coeur aime, et ne le lâchera plus.
Marie-Madeleine a compris la première que le Christ ressuscité ne peut se
rencontrer sans un acte de foi.

Une nouvelle relation à lui s'instaure, basée sur l'écoute et l'accueil de sa Parole. Sa présence, le contact avec lui sont  devenus spirituels.

Elle ne peut plus le rejoindre avec sa seule sensibilité et ses sens.
Elle sait que Jésus va monter vers son Père et qu'il sera, de là, plus présent
que jamais au coeur de ses disciples.

Marie-Madeleine reçoit la mission de faire découvrir aux disciples où est présent le Christ, et où ils doivent le rejoindre.

Ils sont devenus frèes de Jésus parce qu'ils sont tous fils adoptifs d'un même père, celui de Jésus : Dieu le Père.

Comme Marie-Madeleine, le Seigneur nous appelle par notre nom, pour marcher également à sa suite.

Il nous appelle à nous retourner, à nous convertir ; un retournement intérieur, pour le voir à l'oeuvre dans notre vie.
Alors, nous aussi, libérés et transformés, nous pourrons dire autour de nous :
"J'ai vu le Seigneur, et voilà ce qu'il m'a dit".

 

 

source:tressaint.com 

 

JOYEUSES FETES DE PAQUES A TOUTES!

Publié dans Marie -Madeleine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article